Arrêté du 8 août 2016 modifiant l’arrêté du 22 mars 2005 modifié fixant la liste des vaccinations que les sages-femmes sont autorisées à pratiquer

La ministre des affaires sociales et de la santé,
Vu le code de la santé publique, notamment ses articles L. 3111-1, L. 4151-1 et L. 4151-2 ;
Vu l’arrêté du 22 mars 2005 modifié fixant la liste des vaccinations que les sages-femmes sont autorisées à pratiquer ;
Vu l’avis de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé en date du 16 février 2016,
Arrête :

Article 1

L’article 1er de l’arrêté du 22 mars 2005 modifié susvisé est ainsi modifié :
Au 5, les mots : « par le vaccin acellulaire » sont supprimés.
Un 10 ainsi rédigé est ajouté : « 10. Vaccination contre la varicelle. »

Article 2

Les articles 2 et 3 de l’arrêté du 22 mars 2005 modifié susvisé sont remplacés par les dispositions suivantes :
« Art. 2.-Dans le cadre de l’exercice de leurs compétences, les sages-femmes sont autorisées à pratiquer chez les personnes de l’entourage de l’enfant ou de l’entourage de la femme enceinte les vaccinations suivantes :

  1. Vaccination contre la rubéole, la rougeole et les oreillons ;
  2. Vaccination contre le tétanos ;
  3. Vaccination contre la diphtérie ;
  4. Vaccination contre la poliomyélite ;
  5. Vaccination contre la coqueluche ;
  6. Vaccination contre l’hépatite B ;
  7. Vaccination contre la grippe ; Vaccination contre les infections invasives à méningocoque C ;
  8. Vaccination contre les infections invasives à Haemophilus influenzae de type b.

Pour réaliser ces vaccinations, les sages-femmes utilisent des vaccins monovalents ou associés.
« Art. 3.-La pratique des vaccinations mentionnées aux articles 1er, 2 et 3 est conforme au calendrier des vaccinations visé à l’article L. 3111-1 susvisé. »

Article 3

Le directeur général de la santé et la directrice générale de l’offre de soins sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.
Fait le 8 août 2016.

Pour la ministre et par délégation :

La directrice générale adjointe de la santé,

A.-C. Amprou

La cheffe de service, adjointe à la directrice générale de l’offre de soins,

K. Julienne

 

Source : Legifrance, 01/09/17


Copyright 2013 © Conseil de l'Ordre des sages-femmes des bouches du Rhône